Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Sunrise licencie: les télécoms suisses toujours sous pression

Le siège de Sunrise à Zurich.

Le siège de Sunrise à Zurich.

Dans l’ombre du puissant Swisscom, la quête des profits pénalise toujours un pan des télécoms helvétiques. Après UPC Cablecom, c’est au tour de Sunrise de licencier pour améliorer son fonctionnement. Rappelons en passant que du côté de Salt (anciennement Orange), ce processus est presque constant comme expliqué ici.

Sunrise réduit ses effectifs de 175 personnes (soit 165 équivalents plein-temps [EPT]), sur un total de 1890 emplois EPT. Ces mesures, qui seront mises en œuvre d’ici la fin du 3e trimestre, entraîneront des coûts ponctuels de 21 millions de francs jusqu’à la fin de l’année.

22 millions en moins par an

[ad name= »Google Adsense »]
Publicité

Le challenger helvétique des télécoms, qui communiquait encore il y a peu de temps sur le développement de ses effectifs, souhaite économiser ainsi tous les trois mois quelque 5,5 millions de francs à compter du 4e trimestre 2015. Sunrise explique qu’il «a entretenu le dialogue avec les représentants des salariés et le syndicat syndicom. Un plan social équitable pour tous les collaborateurs concernés est en place».

« Afin d’augmenter l’efficacité entre les divisions et d’éviter les doublons, Sunrise fusionne les unités professionnelles et résidentielles: la nouvelle organisation commerciale gérera tous les groupes de clients avec une direction unique. De même, le service à la clientèle résidentiel et professionnel sera regroupé dans une seule organisation », explique l’opérateur dans son communiqué de presse.

Un processus discutable

[ad name= »Google Adsense »]

Selon Sunrise, cette réorganisation permettra «d’améliorer encore la fourniture du service et produira des synergies dans le développement de produits et processus et la numérisation. Sunrise veut continuer à renforcer l’expérience des clients, dans tous les segments, à travers ces changements d’organisation, et à favoriser les innovations pertinentes pour la croissance.»

Mon commentaire? Il est regrettable que Sunrise doive sacrifier son personnel pour atteindre des chiffres financiers acceptables. Une préoccupation qui transpire du communiqué reçu mardi. Sur le fond, je doute au plus haut point que cette réorganisation permette d’améliorer le service à la clientèle. Il est rare que ce processus se concrétise par l’engagement d’un ambassadeur de marque comme Federer. En revanche, le travail des collaborateurs est essentiel…

Xavier Studer

Les commentaires sont désactivés.