Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Test: l’Apple Watch au sommet avec WatchOS 2

L'Apple Watch boostée par WatchOS 2.

L’Apple Watch boostée par WatchOS 2.

L’Apple Watch bénéficie depuis quelques jours de son nouveau système d’exploitation WatchOS 2. Même si la mise à jour est parfois un peu complexe à mettre en œuvre, comme expliqué ci-dessous, elle en vaut vraiment la peine. Encore une fois, l’horlogerie logicielle transfigure le concept de montre.

Grâce à cette nouvelle mouture, il est possible de profiter de cadrans dynamiques de plusieurs villes, dont Londres, Paris ou Hong-Kong. Magnifique. Lorsqu’on pose son Apple Watch en charge sur le côté, l’affichage bascule à l’horizontale pour une lecture parfaite depuis son lit. Superbe, mais ce n’est pas tout! Test.

Plus rapide, plus complet

Publicité

<ins class= »_ads_ch » style= »display:inline-block;width:300px;height:250px » data-adspace= »374″></ins><script async src= »https://adserver.ads.ch/ads.js »></script>

Grâce à ce nouveau système, le magnifique garde-temps d’Apple peut faire fonctionner nativement des applications pour plus de rapidité et surtout plut de possibilités pour les développeurs, qui peuvent désormais utiliser les données des senseurs. On a ainsi constaté que l’application 20 Minutes semblait plus rapide. Runtastic permet désormais de suivre ses pulsations cardiaques.

[ad name= »Google Adsense »]

Il est aussi désormais possible d’utiliser l’assistant Siri pour des fonctions plus complexes. On peut par exemple lui demander oralement de nous guider jusqu’à la Bibliothèque municipale ou jusqu’à la prochaine Migros. Sur l’écran apparaissent alors différentes possibilités à choisir pour arriver à bon port.

«Complications» ou «simplifications»?

L’élément le plus important est peut-être ce menu «complications» ajouté à l’application Watch sur l’iPhone. Grâce à celle-ci, il est possible de choisir certaines données et de les faire apparaître sur n’importe quel écran de la montre. Même si je n’ai pas encore d’application compatible, on se réjouit de profiter ce cette nouvelle potentialité.

Grâce à WatchOS 2, il est par ailleurs possible de choisir une photo de son cru, voire un album de photos. Chaque fois que l’on tourne son poignet, le cliché change. De quoi donner le tournis aux concepteurs de «complications» horlogères traditionnelles indigestes. En revanche, encore un véritable triomphe pour l’horlogerie logicielle et ses «simplifications»!

[ad name= »Google Adsense »]

Triomphe de l’horlogerie logicielle

La liste des améliorations, publiée sur le site d’Apple, est impressionnante. Parfois, la pomme corrige des manques qui étaient vraiment gênants par rapport à la concurrence. Désormais, il est ainsi possible de répondre à ses courriels en utilisant la fonctionnalité de dictée vocale. Encore un bon point.

Ma conclusion? Magnifique. En mettant à jour son garde-temps résolument branché et en optimisant les «complications» (qu’on devrait appeler «simplifications» en horlogerie logicielle), la pomme reste au sommet en matière de montres connectées. Face à tant de potentialités et de réussites esthétiques, on se demande comment l’horlogerie traditionnelle réagira… Les poussives «complications» traditionnelles semblent vraiment appartenir au passé.

Xavier Studer

Processus de mise à jour

[ad name= »Google Adsense »]
  • L’iPhone doit être chargé, mis à jour sur iOS 9, et connecté en Wi-Fi à internet
  • L’Apple Watch doit être chargée à au moins 50% et connectée à son chargeur
  • Sur l’application, si nécessaire, se rendre dans général et mise à jour pour chercher la dernière version du système
  • Télécharger la mise à jour de 500 Mo
  • Suivre les indications à l’écran et introduire notamment son code de sécurité
  • Attendre la mise à jour de la montre qui peut prendre un certain temps
  • En cas de nécessité, si la mise à jour n’apparaît pas sur l’iPhone, faire un hard-reset (que j’ai dû faire) en pressant simultanément sur les boutons accueil et marche/arrêt pendant environ 9 secondes.

Les commentaires sont désactivés.